La Baie-James




Dis-moi qui es-tu?

vivre à la baie-james
jamésien
employeur de la baie-james

Une magnifique région à découvrir

territoire baie-james
vie à la baie-james
emplois à la baie-james

À la recherche d’un emploi?

Le territoire d'Eeyou Istchee Baie-James c'est:

 

  • Un vaste territoire avec des paysages à couper le souffle
  • Des espaces à perte de vue
  • Un gouvernement régional constitué  des deux communautés (crie et jamésienne)
  • 9 communautés cries (Eeyou Istchee) et 4 municipalités et 3 localités jamésiennes
  • Une richesse culturelle des deux communautés: les Cris et les Jamésiens.

EEYOU ISTCHEE BAIE-JAMES

Les municipalités et localités jamésiennes d'Eeyou Itschee Baie-James

Chapais

Située au cœur de la forêt boréale, la ville de Chapais offre un milieu de vie familiale sain et sécuritaire aux jeunes familles qui choisissent de s’y établir. Vivre à Chapais , c'est choisir une qualité de vie exceptionnelle et un milieu dynamique.

Découvre Chapais

Chibougamau

Fondée en 1954, Chibougamau est la plus grande agglomération du Nord-du-Québec. Située aux portes de la région du côté sud-est, elle offre l’équilibre parfait entre le calme de la nature et la disponibilité des services.

Découvre Chibougamau

Lebel-sur-Quévillon

Située sur les rives du lac Quévillon, cette ville compte sur une économie basée tant sur l’industrie minière que forestière. Ses résidents bénéficient de nombreuses activités et services en plus de pouvoir pratiquer une foule d’activités extérieures.

Découvre Lebel-sur-Quévillon

Matagami

Matagami, c’est le lien entre le nord et le sud, c’est un paysage de rivières qui alimentent le lac Matagami et c’est le contact avec les communautés cries de la région. C’est aussi une ville offrant à ses résidents et ses visiteurs tous les services nécessaires.

Découvre Matagami

Radisson

Située au bout de la route de la Baie-James, la localité de Radisson est au nord du 53e parallèle. Elle est habitée par des amoureux de la nature et du Nord. Elle offre activités culturelles et sportives, services de santé et d’éducation… et des aurores boréales à couper le souffle.

Découvre Radisson

Valcanton

Située au sud-ouest de la région de la Baie-James, Valcanton propose la tranquillité et la sécurité d’un milieu rural tout en proposant tous les services et activités souhaités par les jeunes familles.

Découvre Valcanton

Villebois

Localité agricole et forestière, Villebois est la porte d’entrée sud-ouest du territoire de la Baie-James. Elle allie le calme et la dimension humaine d’une petite localité tout en offrant de multiples possibilités de loisirs et tous les services nécessaires.

Découvre Villebois

Les communautés autochtones d'Eeyou Istchee Baie-James

Chisasibi

Signifiant « Grande rivière », dernière communauté de la région accessible par la route, est une communauté relativement nouvelle. Une grande partie de leur philosophie et de leurs idéologies actuelles est fondée sur leur amour pour « Eeyou Istchee ».

Découvre Chisasibi

Eastmain

À ce jour, avec une population atteignant près de 800 personnes, les principales activités économiques de la communauté sont ses secteurs de services. Eastmain est également le siège des trappeurs régionaux cris, dont le rôle est de soutenir tous les trappeurs cris locaux en maintenant les pratiques de leurs activités traditionnelles.

Découvre Eastmain

Mistissini

Mistissini, qui veut dire en langue crie « gros rocher », se développe depuis les années 1800. Avec le temps, la région s'est développée pour devenir une communauté dynamique de 3 500 locuteurs cris, anglais et français. Les Cris de Mistissini chérissent leur riche patrimoine culturel, leur présent vital et leur avenir dynamique.

Découvre Mistissini

Nemaska

C’est à Nemaska « Là où abonde le poisson » que l’on retrouve le siège du Grand Conseil des Cris et le Gouvernement de la nation Crie. Devenue une des communauté des plus attrayantes et chaleureuses, Nemaska est le lieu culturel par excellence où le mode de vie est représentatif des valeurs et des traditions cries.

Découvre Nemaska

Oujé-Bougoumou

La communauté d’Oujé-Bougoumou « là où se rassemblent les gens » existe depuis longtemps. Cependant, le village actuel est relativement neuf car ils ont dû quitter leur village à plusieurs reprises afin de faire de la place aux activités minières. Riche en histoire, on y retrouve l’institut culturel cri Aanischaaukamikw, le village culturel, et plus encore.

Découvre Oujé-Bougoumou

Waskaganish

Waskaganish qui signifie « petite maison » en cri est une communauté dynamique en pleine croissance qui compte environ 2 300 habitants et qui a célébré son 350e anniversaire en 2018.

Découvre Waskaganish

Waswanipi

La communauté moderne de Waswanipi « lumière sur l'eau » est située sur la route 113 le long de la rivière Waswanipi et est accessible par route.

Découvre Waswanipi

Wemindji

Wemindji qui signifie « collines d'ocre » en cri, autrefois appelé Old Factory, une petite île située à 45 km au sud de l'emplacement actuel. Wemindji a été relocalisée en 1959 et se situe à l'embouchure de la rivière Maquatua, sur la côte est de la baie James, dans le nord du Québec.

Découvre Wemindji

Whapmagoostui

Whapmagoostui « place des bélugas » est la communauté crie la plus au nord du territoire d’Eeyou Istchee Baie-James. La communauté n'est accessible que par avion (aéroport de Kuujjuarapik) et, en fin d'été, par bateau. Whapmagoostui est à environ 250 kilomètres au nord du village cri le plus proche, Chisasibi.

Découvre Whapmagoostui

La culture autochtone
d’Eeyou Itschee

Les Cris (Eeyou Istchee) habitent le vaste territoire d'Eeyou Istchee Baie-James depuis des millénaires. D’abord peuple nomade de chasseur, les Cris se sont sédentarisés, mais ont su conserver leurs traditions, leur culture et leur langue bien vivante. Leurs activités suivent un cycle annuel de cueillette de petits fruits et plantes en été, de pêche et chasse à l’automne, de piégeage et trappage en hiver. D’ailleurs, le Goose Break, chasse aux bernaches du Canada, au printemps et à l’automne, est l’une des activités ancestrales conservées par les Cris.

Découvre la culture autochtone d’Eeyou Istchee


L’histoire
de la Baie-James

Habitée par les Cris depuis plusieurs siècles, la Baie-James fût convoitée par les Européens pour ses ressources naturelles vers les années 1600. Dès lors, de nombreux commerçants, explorateurs et coureurs des bois décidèrent de venir s’établir dans la région. C’est au début du XIXe siècle que des explorateurs comme James Richardson (1857), Robert Bell (1895) et Joseph Obalski (1906) ont découvert le potentiel géologique de la Baie-James. C'est grâce à l’engouement pour le cuivre que Chibougamau fit son apparition en 1954. Durant cette même période, deux (2) autres municipalités, Chapais et Matagami ont vu le jour en tant que villages miniers. Comme la Baie-James bénéficie de la forêt en tant que deuxième ressource naturelle en importance, cela a permis aux autres villes jamésiennes de se développer économiquement. Il ne faut surtout pas oublier les rivières de la Baie-James qui représentent un des plus grands potentiels hydroélectriques au monde. C'est pour cette raison que la région fut choisie pour l’un des plus gros projet du Québec.

Tu veux en apprendre plus sur la petite histoire d’une grande région? C’est ici que ça se passe!
Histoire de la Baie-James

Ne manquez rien de la vie à la Baie-James!

Abonnez-vous à l'infolettre